Parution de « Ézéchiel Sentinelle de Dieu »

Sous-titré « Prophète du Jugement de Dieu sur Israël et sur Jérusalem. » Prédications sur Ézéchiel 1 à 24.

Ézéchiel Sentinelle de Dieu

Ézéchiel Sentinelle de Dieu

38,90 €HT

Prophète du Jugement de Dieu sur Israël et sur Jérusalem. Prédications sur Ézéchiel 1 à 24.

 

Plus d'info →
Acheter chez Lulu

 

Préface de Pietro Bolognesi

L’invitation à écrire une préface peut être narcissiquement flatteuse. Il est pourtant évident, dès le début, que je n’ai pas l’autorité pour recom¬mander la lecture de ce livre. L’auteur n’a sûrement pas besoin d’une telle recommandation de ma part. Il est suffisamment connu pour se passer de ma contribution. Il me semble cependant souhaitable de suggérer quelques raisons pour s’approcher de ce texte que j’ai trouvé, à bien des égards, remarquable. Je me permets donc de formuler quelques suggestions.
Il y a à peu près quinze ans, j’ai eu le privilège d’écouter la prédication de Jean-Marc Berthoud sur le chapitre trois du livre d’Ézéchiel et je fus frappé par l’extraordinaire actualité du message, même si l’on se trouvait dans un autre pays : l’Italie. « Le prophète comme sentinelle de Dieu » prêché dans l’Église Évangélique de Padoue (12.09.2004) fut un grand défi. Malgré la différence des temps et celle du style, ce message semblait calqué sur l’actualité. Il était très facile d’y voir l’aujourd’hui du peuple de Dieu et du monde. Difficile de ne pas être sollicité par une telle prédication. Le sentiment qui s’imposa fut celui de l’étonnement. Avec ses aspérités et ses soulagements, avec sa rudesse et ses réconforts, le texte d’Ézéchiel semblait s’imposer par sa modernité. C’était objectif. Son message n’avait pas du tout vieilli. Il était possible de le reprendre et d’en écouter ses exhortations.
Cette actualité peut être la première raison pour s’approcher de ce texte. Mais l’actualité signifie penser un monde sans Dieu. Il est salutaire de considérer les idoles d’un monde post religieux comme l’est aujourd’hui l’Occident. Avec ses horreurs, ses prétendues autonomies, ses fausses religions. Et à côté de ces manifestations si troublantes, reconnaître aussi les dangers que représentent des Églises non doctrinales bien qu’elles se proclament protestantes ou évangéliques ; les menaces du libéralisme dans ses différentes versions ; du catholicisme romain irréformable en dépit des apparences. On comprend alors que de telles prédications ne se plongent pas dans un passé dépassé, mais sollicitent l’attention au présent de l’Église et du monde. L’auteur ne ménage pas ses propres observations sur tous ces mondes. Il ne s’agit pas d’incursions alléguées comme prétextes, mais bien d’applications tout à fait légitimes. On comprend ainsi l’actualité.
Une deuxième raison me semble être la capacité de Jean-Marc Berthoud d’enlacer le lecteur par la force du texte lui-même. Ce qu’on va lire n’est pas du tout un commentaire technique. Il est vrai qu’ici et là on peut trouver des technicismes. Il s’agit alors d’expliquer le texte. Mais les observations techniques n’ont jamais une tournure aride. Ils sont bien au service du message et comme tels n’en accablent pas du tout la lecture. Ils aident par contre à mieux saisir la solidité du message qu’on va lire. On comprend ainsi la volonté de l’auteur de serrer de près le texte avec une écoute constante de ce qu’il veut nous dire. Le respect pour le texte n’est pas accompagné d’une quelconque obsession par rapport aux détails. S’ils ne mènent nulle part, il ne faut pas s’y attarder. La question est celle d’obéir à la Parole de Dieu. Et alors, quelques fois, on peut survoler ces détails. Quelques fois aussi on a l’impression d’entendre les mots d’Ézéchiel lui-même tant ils sont graves. On comprend que l’auteur en est comme imprégné.
Il me semble qu’en cet effort d’embrasser le texte, il y a comme la passion pour une foi réellement capable d’adhérer au message d’Ézéchiel. Il semble qu’il veut dessiner devant nous une typologie particulière du chrétien et évidemment de l’Église. Il s’agit d’un chrétien soucieux de connaître Dieu et de Lui plaire. Les dérives de l’incrédulité et de la rébellion contre la bonté de Dieu qui appelle à la repentance sont souvent horribles. On pourrait se sentir frappé et privé de toute issue, mais la perspective christologique n’est jamais absente et laisse de l’espoir. À l’arrière-plan se trouve un chrétien qui a saisi le sens de l’histoire de la rédemption et qui sait se situer par rapport à elle. C’est surtout un chrétien qui a le souci de la gloire de Dieu.
Une troisième raison est le profil prophétique de ces prédications. Comme on l’a compris, le texte constitue une série de prédications délivrées par l’auteur à différentes occasions. Le livre d’Ézéchiel, « tout à la fois magnifique et terrible », déploie son énorme puissance. Berthoud fait un effort prophétique tel qu’Ézéchiel l’autorise. Comment ce texte nous interpelle-t-il ? Quel est son message pour nous qui vivons dans la suite du deuxième millénaire après Jésus-Christ ? Ce texte farci de visions, d’actions symboliques, de prophéties… si loin de notre sensibilité, comment pouvons-nous le comprendre ? Et si nous arrivons à en saisir le sens, comment l’appliquer ? L’Église n’a en général pas l’habitude d’entendre une prédication prophétique qui l’exhorte à retrouver son chemin vers Dieu et avec Lui. Elle aime plutôt à être encouragée, même si elle passe par la défaillance et l’apostasie. On n’aime pas toujours à être rappelé à sa propre vocation. Il ne s’agit aucunement de ces prédications qui ne font mal à personne. On y respire une passion pour un caractère chrétien sans fissure. Comme dans la plus solide tradition de la prédication prophétique, on est constamment remis en question. On est ainsi sollicité à se retrouver soi-même dans ces exhortations. Il est fréquent de lire « il nous faut nous tourner vers notre pays, car notre pays, la Suisse […] ». D’un coup on comprend que le message ne concerne pas seulement un peuple qui vivait dans un passé désormais dépassé. C’est quelque chose d’absolument actuel. Il s’agit de la vie d’aujourd’hui. « Il y a des mots qui font vivre », disait Paul Éluard. Ainsi nous voilà comme si on entendait prêcher l’auteur. Avec son style solennel et toute la vigueur qui vient d’une pleine confiance en la Parole de Dieu, le prédicateur ne fait aucune concession aux modes qui passent.
Une quatrième raison est le caractère doxologique du livre lui-même. Il est absolument vrai que le prophète semble profondément touché par la passion et par la souffrance dans lesquelles il se trouve parmi les exilés. Il en partage les malheurs et les soucis. Et cependant il y a quelque chose d’extraordinaire. Le scénario dans lequel baigne tout le livre est celui de la gloire de Dieu. C’est ce scénario qui trace les coordonnées de fond. Ézéchiel vit pleinement dans l’histoire. Le prophète est projeté vers quelque chose de grand. Vu qu’il se trouve en exil, il pourrait s’adapter à ses circonstances et s’exercer à une foi modeste. Les raisons pour alimenter l’espérance sont en effet fort peu nombreuses, mais cet homme a reçu une vision de la gloire de Dieu et cela lui permet d’aller au-delà du quotidien. Il voit la renaissance du nouvel Israël.
C’est ainsi que ce livre ne s’ouvre pas seulement aux émotions et aux souffrances, mais aussi à la gloire de Dieu, cette force démesurée de sa puissance. D’un coup cela donne aussi une vision pleine d’espérance. Ce qui compte et qui donne un sens c’est la révélation de la gloire de Dieu, une révélation dont nous avons un si grand besoin. Dieu n’a pas abandonné ni Jérusalem ni son monde. S’il est possible d’endurer et de supporter certains fardeaux, on le doit à un Dieu qui s’est révélé. Autre que la sainteté de Dieu et sa juste colère, il y a sa gloire et son amour sans mesure. Si « notre civilisation […] a enlevé au Dieu vivant et vrai, tout poids, toute réalité, tout son pesant éternel de gloire » il est nécessaire de retrouver le poids de la sainteté du nom glorieux de notre Dieu.
D’un coup, on comprend que l’intérêt qu’on respire pour l’actualité, la passion pour le texte, le grand amour pour l’Église de Jésus-Christ et le souci pour la gloire de Dieu engagent une réflexion.

Pietro Bolognesi,
I.F.E.D., Instituto de formazione evangelica e documentazione,
Via Pietro Martire Vermigli, 13, 35132 Padova PD, Italie
https ://ifeditalia.org/

Table des Matières

Prédications sur Ézéchiel 1 à 24

Avant-Propos de Jean-Marc Berthoud
Préface de Pietro Bolognesi
Introduction de Jérémie Cavin

Chapitre I Connaître Dieu. La nécessité d’une relation personnelle avec Dieu

Préambule
Introduction
L’entrée en matière
1. Les quatre êtres vivants (versets 5 à 14)
2. Les quatre roues prodigieuses (versets 15 à 21)
3. La vision du ciel, du domaine spirituel céleste (versets 22 à 25)
4. La vision de Dieu le Fils sur son trône
Conclusion

Chapitre II La vocation d’Ézéchiel

Préambule
Introduction
1. Le premier discours que Dieu adresse à Ézéchiel
2. La vision du rouleau qu’Ézéchiel doit manger
3. Le deuxième discours que Dieu adresse à Ézéchiel
Conclusion

Chapitre III Le prophète comme sentinelle de Dieu

Introduction
1. La vision renouvelée de Dieu, Dieu fortifie son prophète en se
révélant à nouveau à lui
2. L’appel d’Ézéchiel à la vocation de sentinelle de Dieu
3. L’entrée d’Ézéchiel dans sa vocation
Conclusion

Chapitre IV Le prophète en acte. Les actions dramatiques d’Ézéchiel et leur interprétation

Préambule
Introduction
1. Les actions dramatiques d’Ézéchiel
2. L’interprétation de ces actions dramatiques
Conclusion

Chapitre V La destruction du pays des délices de Dieu

Introduction
1. Le jugement de Dieu sur le pays
(a) Dieu juge le pays et ses idoles abominables
(b) Dieu au sein de ses jugements les plus terribles, maintient un reste fidèle à Israël
(c) Le châtiment d’Israël
Conclusion

Chapitre VI C’est la fin !

Introduction
1. La première trompette : Tes horreurs demeurent au milieu de toi
2. La deuxième trompette. La fin arrive, elle arrive la fin
3. La troisième trompette. La troisième partie. Le jour du jugement vient
4. La quatrième trompette. La quatrième partie : Le règne de l’épée et de la famine
5. La cinquième trompette la cinquième partie. Je mettrai fin à l’orgueil des puissants
Conclusion : Pourquoi, Dieu ! Rejettes-tu sans cesse ?

Chapitre VII La face cachée de l’histoire I

Première partie

L’apostasie totale du peuple de Dieu
Préambule
Introduction
Dieu transporte Ézéchiel dans le temple à Jérusalem
1. L’idole de la jalousie
2. Les idoles gravées sur les murs du parvis du temple
3. Des femmes pleurent la mort de la divinité Tammouz
4. Les vingt-cinq prêtres de l’Éternel adorent le soleil
Conclusion

Chapitre VIII La face cachée de l’histoire II

Deuxième partie

L’apostasie totale du peuple de Dieu
Introduction
Préambule
1. L’annonce du châtiment
2. L’apparition de sept personnages
3. La marque protectrice placée sur les fidèles
4. La destruction des habitants de Jérusalem
5. Le désespoir du prophète
6. La réponse divine à ses plaintes
7. La tâche est accomplie

Chapitre IX La gloire de Dieu abandonne Jérusalem

Dieu console les exilés de Babylone
Préambule
Introduction
1. Les chérubins et les chars galgal-tourbillon
2. Le feu au cœur du galgal, du char-tourbillon
3. Les roues et les chérubins. Le tourbillon (galgal) comment Dieu gouverne l’univers
4. La gloire de Dieu abandonne le temple de Jérusalem
Conclusion

Chapitre X Le jugement irrémédiable de Jérusalem et le reste préservé

Le chapitre onze
« Le jugement irrémédiable de Jérusalem et le reste préservé »
1. L’iniquité de Jérusalem, malgré son sentiment de sécurité
(a) L’iniquité des chefs d’Israël et leur fausse sécurité
2. La présence de Dieu auprès du reste en exil
a) Comment comprendre que la gloire de Dieu se manifeste sur une terre impure ?
b) La présence de Dieu auprès du reste fidèle des exilés à Babylone
3. La gloire de Dieu quitte Jérusalem
4. La fin de la vision, le retour d’Ézéchiel à Babylone parmi les exilés
Conclusion

Chapitre XI Lorsque la gloire divine abandonne le peuple de Dieu

Introduction
1. Le départ des Juifs en déportation, mimé par Ézéchiel
2. La fin du roi Sédécias. L’explication de la mime
3. Ézéchiel doit mimer l’état de privation des assiégés et des déportés
4. La fausse et la vraie prophétie
Conclusion

Chapitre XII Contre les faux prophètes, hommes et femmes

Préambule
Introduction
1. Contre les faux prophètes
2. Les fausses prophétesses
Conclusion

Chapitre XIII Le jugement inexorable de Dieu sur son peuple apostat, sur les réprouvés

Introduction
1. L’abomination de prétendre vouloir consulter Dieu, tout en lui tournant le dos
2. Même la présence du Juste au sein d’un peuple voué à la condamnation divine ne sauvera pas la ville sainte
3. Jérusalem, la vigne de Dieu n’est qu’un bois mort, inutilisable et voué au feu
Conclusion

Chapitre XIV Ézéchiel et la vision allégorique de l’histoire d’Israël

Prélude
Introduction
Un prologue : la mise en accusation de Jérusalem
1. Accusation détaillée de Jérusalem et du peuple de Juda
2. L’orgueil, la chute et l’apostasie de l’épouse de Dieu, Israël
a) La prostitution charnelle et spirituelle d’Israël
b) La prostitution politique
3. La condamnation de Jérusalem
4. Telle mère, telle fille : Jérusalem pire que les nations les plus vicieuses
Conclusion

Chapitre XV Les aigles – la puissance de destruction – et le Royaume de Dieu

Introduction
Le contexte de la prophétie d’Ézéchiel sur les cèdres et les aigles
1. La parabole. Les cèdres et les aigles
2. L’explication de la parabole
3. Une parole d’espérance
Conclusion : Le Magnificat !

Chapitre XVI Responsabilité personnelle pour le péché, ou responsabilité collective ?

Introduction
Première Partie. Liberté morale ou déterminisme passif ?
Considérations préliminaires
Deuxième Partie. Analyse de ces questions directement par le texte
1. Première section. Trois cas
2. Deuxième section. La question des auditeurs d’Ézéchiel
3. Troisième section. Dans la vie on peut changer de direction.  Deux cas
4. Quatrième section. La voie du Seigneur ne serait-elle pas normale ?
Conclusion

Chapitre XVII Deux chants funèbres : sur Juda et sa Royauté

Deux chants funèbres : sur Juda et sa Royauté
1. La destruction des lions rugissants
2. La vigne de Dieu arrachée
Conclusion

Chapitre XVIII L’Histoire de l’infidélité récurrente d’Israël : une histoire revue et corrigée

L’exil d’Israël et de Juda, chassés de leur patrie
Introduction
L’Entrée en matière
1. Israël en l’Égypte
2. Israël au désert
3. Les enfants d’Israël refusent d’obéir aux bonnes ordonnances de l’Alliance de Dieu
4. Dieu appelle les enfants d’Israël à la repentance
5. La révolte des enfants d’Israël dans la terre promise
6. Le cœur du procès du Dieu d’Israël avec son peuple Rebelle
Conclusion : Après un temps de jugement, Dieu maintiendra sa bienveillance envers son peuple : l’alliance promise du salut des nations doit s’accomplir !

Chapitre XIX L’épée de Neboukadnetsar ravage le pays de Dieu

Introduction
1. Une image, une parabole, une énigme
2. L’énigme étrange expliquée
3. L’épée des Chaldéens en action
4. Ézéchiel appelé à prophétiser contre Ammon et Babylone
Conclusion

Chapitre XX Crimes et jugement de Jérusalem

Premier discours de Dieu. Description générale des péchés de la nation
Deuxième discours de Dieu : le jugement sur l’endurcissement de Jérusalem
Troisième discours de Dieu : toutes les classes de la société sont coupables, pas seulement une seule
Conclusion : Dieu cherche en vain un juste, le grain resté dans la grappe
Introduction
Les crimes et le jugement de Jérusalem
1. La mise en accusation de Jérusalem
2. Ézéchiel annonce le jugement de Dieu sur Jérusalem
3. Toutes les classes de la société également sont coupables
Conclusion : Dieu cherche un homme qui protège son peuple par une clôture

Chapitre XXI Le dégoût de Dieu pour les prostitutions d’Israël et de Juda

Introduction
1. Deux sœurs prostituées en Égypte, Ohola, Samarie et Oholiba, Jérusalem
2. Prostitution de Ohola, Samarie aux Assyriens
3. Prostitution de Oholiba, Jérusalem aux Assyriens et aux Babyloniens
4. Jugement de toutes les prostitutions d’Oholiba, Jérusalem par tous ses amants
5. Dieu livre Oholiba, Jérusalem entre les mains de tous ses anciens amants
6. Dieu parle à Ézéchiel : Juge la prostitution–l’idolâtrie–impiété d’Ohola etd’Oholiba,de Samarie et de Jérusalem
7. Conclusion : Le jugement juste et sans merci d’Ohola, Samarie et d’Oholiba, Jérusalem s’accomplira sans faute

Chapitre XXII La marmite et la mort, ou : le jugement et la croix

Préambule
Introduction
1. L’oracle de la marmite et son explication
2. L’allégorie de la mort soudaine de l’épouse d’Ézéchiel ;
l’interdiction que Dieu lui fait d’en porter le deuil et son explication
Conclusion : Le jugement s’accomplit.
Dieu rend la parole à Ézéchiel qui prononce des paroles d’espérance

Bibliographie sur Ézéchiel
Index Biblique
Index Nominatif